De contraintes à milieu de vie : la planification du secteur Coteau des Sables

Vallée-Jonction, touchée par d’importantes inondations en 2019, compte par dizaines les maisons sinistrées et démolies dans son village. Parallèlement, les besoins de sa population se transforment, et le parc de logements pourrait ne plus répondre à ses besoins. De plus, la Municipalité peine déjà à accueillir les milliers de travailleurs y occupant un emploi.

Le seul terrain disponible pour le développement est une ancienne sablière en périphérie du village, localisée dans l’aire d’alimentation des puits en eau potable, à proximité d’autres sablières et d’une piste de course automobile, et accessible uniquement par des routes de camionnage.

La Municipalité doit planifier son développement résidentiel en conséquence de ces défis et contraintes. La Municipalité met sur papier ses orientations en matière d’environnement, d’habitation, de communauté et de qualité de vie. L’administration municipale se mobilise pour la mise en œuvre de solutions novatrices en matière de méthodes de construction, de gestion de l’eau pluviale et potable, de mobilité, de loisirs, de cohabitation avec les activités contraignantes et même de marketing.

Requalification d’un site patrimonial : le presbytère au cœur du village

La Municipalité de Cap-Saint-Ignace a fait l’acquisition du presbytère et de la grange à dîme en 2019 à la suite d’une démarche de planification et d’une consultation des comités de la municipalité.

Ces immeubles font partie d’un ensemble patrimonial au cœur du village qui comprend l’église et le presbytère et la grange à dîme. L’ensemble a été cité « site patrimonial » en 2007, par la Municipalité, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

L’ancien presbytère accueille maintenant le bureau d’information touristique de la Municipalité, le Babel Café inc., le Marché de proximité La Chèvre & le chou, au moins 4 chambres pour des travailleurs que les entreprises peuvent louer, une salle de réunion disponible pour les organismes. Des bureaux sont également loués à des petites entreprises. Quant à la grange à dîme, un projet de réaménagement est prévu pour faciliter la tenue d’activité culturelle en plein air.

Notre jardin nourricier

Au cœur du village, dans un quartier résidentiel, se trouve un grand terrain gazonné qui appartient à la municipalité. Ce terrain est adjacent au Centre multifonctionnel, au centre de la petite enfance et à l’école primaire.

D’une superficie de 38 000 pi², cet espace vert engendre des coûts d’entretien pour la municipalité alors qu’il est très peu utilisé par la municipalité et les citoyens. L’objectif du projet est d’en faire un lieu de rencontre, d’échange et d’éducation autour de l’agriculture urbaine. Par la création d’un écosystème en milieu urbain, ce projet vise à développer la résilience en matière d’alimentation dans un esprit de communauté tout en donnant accès à des aliments frais et sains pour les personnes vivant en contexte de vulnérabilité.

Notre jardin nourricier offrira notamment une serre, un poulailler, un lieu de détente, une forêt nourricière, des jardins en polyculture, des jeux d’hébertisme et une classe extérieure.

Table des bibliothèques de la MRC de Montmagny

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique culturelle, la MRC de Montmagny a créé une table réunissant 10 bibliothèques de la MRC. Animée par la MRC avec le soutien étroit de la Corporation de la bibliothèque de Montmagny, les objectifs sont de :

  • Faire des bibliothèques des minis centres culturels
  • Attirer la population dans les bibliothèques pour consommer de la culture accessible à tous.
  • Valoriser les bibliothèques comme lieux culturels
  • Valoriser le bénévolat / soutenir les responsables

Des rencontres et activités sont réalisées au bénéfice des bénévoles qui animent les bibliothèques comme par exemple, des moments d’échanges entre responsables de bibliothèques sur les enjeux, défis et succès, mais aussi de l’aide à l’organisation d’animations dans les bibliothèques, etc.

Les arts de la rue – Collection d’œuvres d’art public

Inspiré par le parcours de sculpture internationale Beauce Art, le projet visait à créer une ‘‘collection’’ régionale d’œuvres d’art public. Les œuvres sont destinées à rendre la culture plus accessible pour la population de la MRC. Par la réalisation d’œuvres d’art extérieures dans les municipalités, le projet soutient le développement professionnel des artistes de la région tout en contribuant à l’embellissement des noyaux villageois ou à la création d’espaces publiques.

La participation citoyenne est un élément clé de ce projet et signifie que 450 citoyens ont collaboré à la réalisation des œuvres ou participé à un atelier de création avec l’artiste. L’objectif était de favoriser des rencontres et des échanges significatifs entre les citoyens et les artistes.

Résultats : 14 œuvres installées dans 12 municipalités de Beauce-Sartigan entre 2018 et 2021, réalisées par 13 artistes de la Beauce. Collaboration avec NousTV pour créer une capsule vidéo qui raconte le projet.

Domaine de la Seigneurie

En 1998, la naissance de Corporation Rendez-Vous à la Rivière, formé de gens d’affaires, conduit à la construction de 2 passerelles au-dessus de la rivière Chaudière et l’aménagement de l’Ile Pozer (sentier pédestre et mobilier urbain). Un barrage gonflable créant un plan d’eau navigable est également réalisé. En 2013, Saint-Georges acquiert les équipements de Rendez-vous à la rivière. À ce projet se sont greffés d’autres ménagements accessibles à pied ou à vélo: parc linéaire, pistes cyclo-pédestres aménagés, création de Beauce Art l’internationale de sculpture, réfection du quai Pinon, musée des lilas, développement du Parc Veilleux, espace Carpe Diem (2018) pavillon multifonctionnel et scène extérieure (site pour 8000 spectateurs), skate park, sentier de patin en hiver et le parc des Sept-Chutes (forêt urbaine aménagée, sentier pédestre et piste cyclable, modules de jeux. L’ensemble de ces infrastructures confèrent un centre-ville de St-Georges un cachet unique.

Démarche de concertation régionale avec les 3 Beauce : Nouvelle-Beauce, Robert-Cliche et Beauce-Sartigan

Depuis 2006, les 3 MRC de la Beauce développent et travaillent en concertation pour la réalisation de projet favorisant le développement économique, touristique et culturel de la région, voici quelques exemples de réalisation :

Destination Beauce :

En partenariat avec les entreprises touristiques, les organismes de développement économique et les municipalités, Destination Beauce promeut la région en supportant les acteurs touristiques.

Culture Beauce :

Depuis 2019 CultureBeauce.com est une plateforme qui reflète la richesse et le dynamisme culturel du pays des Jarrets Noirs, qui compte un bassin de créatrices et de créateurs qui se démarquent par leur originalité empreinte de la vivacité beauceronne.

Mise en valeur de la rivière Chaudière : En 2019, développement d’une vision commune de la mise en valeur de la Chaudière de St-Lambert à St-Gédéon-de-Beauce. L’objectif est de guider les décideurs publics dans leurs interventions afin d’inspirer le secteur privé à développer des projets et à s’arrimer au plan directeur (Onze projets ont été identifiés).

La Contrée en montagnes dans Bellechasse

La Contrée en Montagnes c’est … Quatre municipalités, les plus dévitalisées au sud de la Municipalité régionale de comté (MRC) de Bellechasse, dans la région Chaudière-Appalaches, ont décidé d’unir leurs forces pour travailler ensemble à la création d’un nouveau projet de territoire teintée par le développement durable : la Contrée en montagnes dans Bellechasse.

Nulle question ici de fusion municipale, mais de gouvernance territoriale partagée. Travailler collectivement au développement local pour contrer les faiblesses du territoire et veiller à la revitalisation des petites communautés de façon durable.

Le territoire de la Contrée en montagnes dans Bellechasse couvre une superficie de 434 km2 et sa population était de 3192 hab. en 2011. Il regroupe quatre municipalités formant un paysage de montagnes au sud de la MRC de Bellechasse, en Chaudière-Appalaches.

Les bancs de bienveillance des Etchemins

Le projet est issu d’un exercice de réflexion réalisé par le Comité de lutte à la maltraitance des aînés des Etchemins un comité de partenaires intersectoriels notamment du réseau de la santé, municipal, RPA et du communautaire. L’exercice consistait à identifier des projets de promotion de la bientraitance et de la bienveillance faites aux aînés. Un intérêt a été rapidement partagé par les 3 municipalités interpellées pour participer au projet. Les municipalités ont été identifiés en fonction de certains objectifs des politique MADA, liés à la promotion des saines habitudes de vie chez les aînés.

Le projet consiste à créer un espace extérieur pour favoriser la socialisation chez les aînés. Chacun des espaces est composé de deux bancs positionnés à 45 degrés pour favoriser les conversations et les rencontres, d’un bac à fleurs mauves, couleur de la lutte à la maltraitance, et d’un panneau sur lequel un message de sensibilisation à la bienveillance est gravé. Cet aménagement se veut également un symbole de solidarité, de cohésion sociale et d’ouverture à l’autre, des ingrédients essentiels à la bienveillance.

SMO Sentier de vélo Mont Orignal

L’objectif premier est de débuter la construction d’un réseau de sentiers de vélo de montagne au Mont-Orignal. En 2021 un parcours d’habileté a été développé, un sentier de montée de 400 mètres de niveau débutant et 2 sentiers de descentes, 1 de niveau débutant, l’autre de niveau intermédiaire)). Nous retrouverons dans le parcours d’habileté des modules pour pratiquer les habiletés techniques. De plus, une boucle d’environ 5 kilomètres de niveau débutant-intermédiaire. Le tracé de cette piste est déjà effectué. En 2022, il est prévu l’ajout d’environ 4 kilomètres de sentiers (niveau intermédiaire). L’objectif second est la mise en place d’un club de vélo de montagne pour tous (de l’enfant débutant à l’adulte avancé), et ce, pour la saison 2022. Le but de ce club de vélo de montagne sera d’initier les citoyens à la pratique du vélo de montagne.