Requalification d’un site patrimonial : le presbytère au cœur du village

La Municipalité de Cap-Saint-Ignace a fait l’acquisition du presbytère et de la grange à dîme en 2019 à la suite d’une démarche de planification et d’une consultation des comités de la municipalité.

Ces immeubles font partie d’un ensemble patrimonial au cœur du village qui comprend l’église et le presbytère et la grange à dîme. L’ensemble a été cité « site patrimonial » en 2007, par la Municipalité, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

L’ancien presbytère accueille maintenant le bureau d’information touristique de la Municipalité, le Babel Café inc., le Marché de proximité La Chèvre & le chou, au moins 4 chambres pour des travailleurs que les entreprises peuvent louer, une salle de réunion disponible pour les organismes. Des bureaux sont également loués à des petites entreprises. Quant à la grange à dîme, un projet de réaménagement est prévu pour faciliter la tenue d’activité culturelle en plein air.

Notre jardin nourricier

Au cœur du village, dans un quartier résidentiel, se trouve un grand terrain gazonné qui appartient à la municipalité. Ce terrain est adjacent au Centre multifonctionnel, au centre de la petite enfance et à l’école primaire.

D’une superficie de 38 000 pi², cet espace vert engendre des coûts d’entretien pour la municipalité alors qu’il est très peu utilisé par la municipalité et les citoyens. L’objectif du projet est d’en faire un lieu de rencontre, d’échange et d’éducation autour de l’agriculture urbaine. Par la création d’un écosystème en milieu urbain, ce projet vise à développer la résilience en matière d’alimentation dans un esprit de communauté tout en donnant accès à des aliments frais et sains pour les personnes vivant en contexte de vulnérabilité.

Notre jardin nourricier offrira notamment une serre, un poulailler, un lieu de détente, une forêt nourricière, des jardins en polyculture, des jeux d’hébertisme et une classe extérieure.

Nova Terra – Incubateur agroalimentaire des Appalaches

Mise en place en 2015, Nova Terra- incubateur agroalimentaire des Appalaches offre aux jeunes intéressés par la production maraîchère biologique, un lieu d’expérimentation pour leur projet entrepreneurial. L’incubateur agroalimentaire offre un accompagnement quotidien et met à la disposition des incubés un réseau d’experts autant pour leurs besoins techniques que pour leur mise en marché ou encore pour le développement de leur projet d’affaires.

Ce cadre, favorable à leur succès, permet à l’agriculteur novice de se familiariser avec le domaine, d’expérimenter sa production et de développer son marché dans un contexte où les risques sont minimisés au départ.

L’incubateur vise ainsi à encourager et soutenir les jeunes dans le lancement de leur entreprise agroalimentaire, à diversifier le secteur agroalimentaire et économique de la région et à assurer la vitalité et l’occupation du territoire.  Avec cet incubateur agroalimentaire, le CDAA souhaite attirer de jeunes agriculteurs afin qu’ils s’établissent dans la MRC et qu’ils contribuent à dynamiser les communautés rurales.

Service d’aide au démarrage de jardins communautaires ou collectifs

Dès le début de la crise en lien avec le coronavirus, ils ont constaté que la sécurité alimentaire deviendrait un enjeu majeur dans notre région à court et moyen terme.

Dans ce contexte, la MFBE et ces partenaires ont mis en place ce projet pilote qui vise à accompagner les organisations (municipalité, école, organisme communautaire) à développer des jardins communautaires ou collectifs. À cette étape, trois enjeux majeurs peuvent freiner les organisations intéressées :

  • L’espace pour faire un jardin
  • Le manque de connaissances
  • L’ampleur de la tâche au démarrage et le matériel requis (détourbage, bêchage, enrochement et qualité de la terre).

Il importe de préciser que dans notre région, l’espace n’est que rarement un frein. Afin de pallier les deux autres enjeux, la MFBE a donc développé un nouveau service d’aide technique au démarrage de jardin communautaire ou collectif. Avec cet accompagnement, la ressource de la MFBE peut ainsi transmettre ses connaissances en jardinage et offrir un service personnalisé

À proximité de nos terres, un Marché des terroirs innovant: Marché La chèvre et le chou

Des initiatives novatrices avaient été mises en place par des producteurs et un organisme environnemental afin de promouvoir l’achat de produits agroalimentaires locaux via le marché virtuel L’Islet-sur-Terre. L’organisme responsable et ses bénévoles souhaitaient revisiter la formule. Ils ont donc demandé aux MRC de L’Islet et de Montmagny de s’impliquer. Le projet consiste à consolider et à développer le service du marché virtuel solidaire déployé dans les MRC de Montmagny et de L’Islet.

Renommé en 2021 le marché La chèvre et le chou, ce projet est plus qu’une plate-forme en ligne, c’est aussi une vitrine de la production agroalimentaire du territoire, un outil de développement des entreprises agricoles et un outil de mise en marché de proximité.

Le projet de réorganisation du marché complète également l’éventail de services et d’actions des MRC :

  • Attraction de producteurs, place à la relève;
  • Marketing territorial;
  • Soutien à l’accessibilité alimentaire dans les petites municipalités
  • Soutien technique et financier via les agents de développement;
  • Développement des compétences et expérimentation via un projet d’incubateur agroalimentaire.

Déploiement du service provincial L’ARTERRE dans la région de la Chaudière-Appalaches

Le service L’ARTERRE est un service axé sur l’accompagnement et le jumelage entre aspirants-agriculteurs et propriétaires. Il privilégie l’établissement de la relève et la reprise de fermes sans relève identifiée, l’acquisition ou la location d’actifs ainsi que la mise en place de partenariats d’affaires afin d’assurer la pérennité des entreprises et du patrimoine agricole. L’ARTERRE est un service complémentaire aux réseaux d’accompagnement en relève et établissement agricole déjà offerts. Le service se distingue par la création d’une banque d’aspirants-agriculteurs et d’une banque de propriétaires cédants.

L’adhésion au service a nécessité l’embauche de 4 agents de maillage qui sont responsables du service en Chaudière-Appalaches (promotion, rencontre des producteurs et de la relève, évaluation des projets, maillage).

Le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) assume la coordination provinciale du service L’ARTERRE : développement, gestion d’outils Web, base de données centrale; soutien et formation agents de maillage.

Fromagerie Etchemin inc

L’objectif du projet est de faire revivre I’ancienne Fromagerie Etchemin, en démarrant une fromagerie artisanale et de faire profiter les consommateurs d’un fromage frais. Un magasin de vente avec pleine vue sur la production sera annexé à la fromagerie et inclura un arrêt gourmand, un aire de dégustation, une section éducationnelle ainsi qu’un petit musée comprenant des anciens équipements laitiers en plus de photos et vidéos qui viendraient compléter le tout et ce afin de démontrer I’importance et l’évolution du secteur laitier dans la MRC des Etchemins au fil des années

Accommodation Saint-Louis

Pour répondre au besoin de service de proximité et pallier au enjeux de rareté de main d’œuvre, il est mis sur pied un dépanneur dit « intelligent » où les gens font leurs achats de façon complètement autonome.

Un accès au local par carte à puce permet aux utilisateurs d’entrer dans le dépanneur 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. On accepte les paiements par cartes de débit ou crédit seulement et les achats se font à l’aide d’une borne de commande reliée à un système de paiement direct

Le service est accessible aux citoyens des municipalités avoisinantes qui sont elles aussi privées d’un service d’épicerie.

Plan de développement récréotouristique MRC Est des Etchemins

En concertation, les municipalités de Saint-Luc, Sainte-Sabine et Saint-Magloire avec l’appui de leurs citoyens et en relations avec leurs entrepreneurs locaux, ont amorcé une réflexion et un développement concernant leurs services de proximité et leur positionnement dans le secteur récréotouristique. Un important travail a été réalisé afin d’appuyer le développement de différentes initiatives locales.

Plusieurs groupes de travail ont été formés pour appuyer le développement d’initiatives dans chacune des communautés. Ainsi, plus d’une cinquantaine de bénévoles ont participé activement à la démarche et différentes initiatives et actions ont été renforcées soit de nature locale (3 projets) ou intermunicipale (1 projet) :

• Récréotourisme : développement de sentiers multifonctionnels (marche et raquette)

• Développement de services de proximité : consolidation de la station-service de Saint-Luc, Réflexion sur l’épicerie Action-coop à Sainte-Sabine, transformation de l’église à Sainte-Sabine, réflexion sur une offre de restauration à Saint-Magloire, etc.

Approche de développement du territoire de la MRC de Beauce-Sartigan

Adoption par la MRC d’une politique de développement de son territoire (PDT) afin de soutenir la réalisation d’initiatives et de projets structurants pour le milieu avec deux volets (local et régional). Des critères de répartition du fonds ont été mis en vigueur pour le volet local (montant de base, population, indice de vitalité économique). Cette politique a permis la réalisation de différentes actions :

  • Soutien à l’embauche de ressources (4) municipale partagées (11 municipalités) en loisir et culture.   
  • L’organisation de formation régionale pour les accompagnateurs de camps de jour;
  • La mise en place d’un logiciel d’inscription en ligne commun (Sports Plus);
  • Le développement de tournois sportifs amicaux entre municipalités;
  • La mise en place d’une activité reconnaissance des jeunes bénévoles du territoire;
  • Un groupe FB des ressources;
  • Une réflexion et méthode pour avoir un calendrier et des activités complémentaires (les intouchables);
  • L’installation d’un parcours d’énigmes dans différentes municipalités;
  • La mise en place d’un fonds pour développer des activités chez les aînés;
  • Le regroupement d’outils communs disponibles pour tous (via google drive)